valerie-blanc-conseil-en-image-aix-en-provence-marseille-22.jpg

Ne pas se fier aux apparences parfois trompeuses !



Ne pas se fier aux apparences parfois trompeuses ! Itinéraire d’une jeune femme en manque de confiance en elle Devenue consultante en image !

25 années séparent ces deux photos ! Si si je vous le confirme la jeune femme blonde « un peu Bimbo » allongée langoureusement sur la table, c’est bien moi !


Cela étonne toujours ! soit on ne me reconnait pas, soit l’expression « Ah oui en effet tu as bien changée » arrive dans le quart de seconde ! Cela me fait toujours sourire, car à vrai dire moi-même j’ai moi-même du mal à reconnaître cette jeune femme et pourtant… je lui porte un regard rempli de bienveillance et de tendresse.


Ce post n’a pas pour but de parler de cette différence si flagrante, encore que…mais plutôt de mon parcours personnel sur l’acceptation de l’image de soi !


La jeune femme blonde allongée langoureusement, avait une estime d’elle-même proche de 0, et la confiance en elle sur la même échelle ! et pourtant tout dans mon apparence traduisait le contraire, et cela me portait souvent préjudice.


Comme je ne me trouvais ni jolie, ni intelligente, ni intéressante, il m’était impossible de voir ce qui pouvait me rendre unique et différente, alors je préférais ressembler à d’autres qu’à moi ! À l’époque je travaillais chez le voyagiste Nouvelles Frontières et j’étais en admiration devant une de mes collègues de 10 ans mon ainée, blonde naturelle, grande, sexy, tellement sûre d’elle, que je trouvais sublime. Il m’aura fallu peu de temps pour me dire “je veux lui ressembler” !


Alors vive le blond décoloré, vive le noir, vive les tenues sexy, vive le “je me déguise en quelqu’un d’autre” !


Malheureusement cela n’arrangeait rien à mon mal être , bien au contraire. C’était de pire en pire. Cette image que je me donnais, m’éloignait non seulement de moi et surtout des autres, les gens me trouvaient superficielle, inintéressante, froide, hautaine, et je devais faire des efforts surdimensionnés pour faire craquer le vernis !


Me sentant de plus en plus mal dans ma peau, j’ai commencé à vouloir comprendre, creuser, chercher des solutions pour changer mon image et aligner mon être avec mon paraitre et aimer qui j’étais avant tout ! Un long parcours, riche de rencontres, d’expériences, de découverte de soi, m’attendait !


J’ai commencé mon premier conseil en image à l’âge de 25 ans. Les débuts ont été difficile, car il a fallu que je me réapproprie mon image, accepter que je puisse être lumineuse, joyeuse, colorée, étincelante, tout le contraire de ce que je laissais paraître. Accepter d’être rousse, avec des cheveux courts, des tenues moins glamour, et des couleurs chaudes, au départ j’avais l’impression de perdre ma féminité. Comme tout changement, cela s’est fait petit à petit, il a fallu que j’intègre, que j’accepte, que je m’approprie, parfois avec résistance et parfois avec douceur cette nouvelle apparence. Au fil du temps mon regard devenait plus lumineux, je commençais à aimer cette image et surtout je me sentais plus cohérente et alignée et plus vraie.


On peut avoir la plus belle image qui soit, esthétiquement parlant, mais le plus important c’est de se sentir en harmonie entre l’image intérieure et l’image extérieure. Avec le recul, je ne regrette rien, car cela m’a permis de trouver un métier qui a du sens que je fais avec beaucoup de bienveillance, de compréhension, car je suis passée par là.


Bien sûr, j’aurais tellement aimé assumer cette part de moi si pétillante, joyeuse et un peu espiègle que je dissimulais derrière une apparence froide, et superficielle ! Mais tout cela m’a amené ici et maintenant et je suis très heureuse malgré le temps qui passe, les rides qui se creusent, le corps qui change, d’avoir l’image que j’ai aujourd’hui !

Posts récents

Voir tout